La grande peur du passager

Les jeunes assis à côté de conducteur néophytes sont très exposés aux accidents mortels.

C’est la grande peur du passager et les chiffrent ne mentent pas.

Après une baisse du nombre de tués, celui des personnes décédées dans notre pays lors d’un accident de la circulation à augmenté.

On constate que la plus grande différence concerne les jeunes passagers de voiture de tourisme.

Dans la tranche d’âge de 15-24 ans.

Ils auraient trouvé la mort en dehors des agglomérations.

Et dans la majorité des cas, en tant passagers de jeunes conducteur qui auraient perdu le contrôle de leur véhicule.

La plupart du temps, ceux-ci n’auraient pas adapté leur vitesse aux conditions de circulation.

Des routes détrempées, verglacées ou enneigées.

L’optimisation est à l’étude de la formation des jeunes conducteurs a pour objectif d’endiguer cette tendance.

Ainsi les conducteurs néophytes devraient acquérir une plus grande pratique de la conduite, avant l’examen pratique notamment.

La grande peur aussi pour les piétons

S’agissant des chiffres provisiores du nombre de cyclistes tués dans un accident, on enregistre des résultats mitigés.

Le nombre de morts parmi les motards et les cyclistes aurait augmenté respectivement d’une et de trois personnes.

Mais aurait diminué de deux personnes pour les adeptes d’e-bike.

Le nombre d’usagers de deux-roues grièvement blessés aurait en revanche augmenté dans toutes les catégories.

Pour la plupart, elles auraient trouvés la mort en agglomération à cause de conducteurs de voiture de tourisme.

Aussi des fourgonnettes ou camions qui n’auraient pas respecté l’obligation de s’arrêter avant un passage pour piétons.

Les trois quarts des personnes tuées sur un passage piéton seraient âgées de 65 ans et plus.

La grande peur du passager avec les progrès de la technique

En outre, les progrès techniques dont ont bénéficié les véhicules (ABS,ESP, Airbag), ont eux aussi accru la sécurité routière.

Il ne faut oublier dans ce contexte, le train de mesures de Via Sicura.

Cet arsenal législatif est l’émanation de la campagne Vision zéro lancée dans la Suède dans l’année 1990.

L’idée directrice en est que tous les êtres humains font inévitablement des erreurs.

Même les usagers prudents et raisonnables de la route.

Donc il faut tout faire pour éviter que les erreurs humaines aient des conséquences fatales.

La grande peur du passager s’éloigne de jour en jour avec les progrès techniques.

C’est un bilan globalemment réjouissant.

D’une façon globale, la situation est satisfaisante, même si le nombre d’accidents est moins bon que celui des périodes de référence.

Si l’on prend en considération le parc de véhiucles motorisés, on observe combien le développement a été positif.

Les campagnes en faveur de la sécurité, aussi bien celles menées par les différentes polices cantonales que par le bureau de prévention des accidents y ont contribué.

Tous ont apporté une contribution essentielle à ce progès.

Auto-école Marterey