Les différents contrôles visuels à réaliser pendant la conduite

Durant la conduite, le pilote doit effectuer de nombreux contrôles acoustiques et visuels.

Ces différentes vérifications permettent d’obtenir des informations très importantes.

En effet, ces contrôles permettent de faire un point rapide les panneaux signalétiques, la situation de la circulation et les différents évènements qui se déroulent autour du véhicule.

Afin d’obtenir son permis de conduire, le candidat doit obligatoirement acquérir les aptitudes nécessaires pour réaliser parfaitement les contrôles nécessaires.

Il s’agit là d’un critère important qui définit la bonne conduite d’un pilote.

Découvrez dans cet article les différents contrôles à effectuer pendant la conduite.

Les contrôles visuels relatifs à une action

Vous devez savoir que le conducteur possède trois façons différentes de réaliser des contrôles visuels dans son véhicule :

  • Il peut contrôler à travers le parebrise de sa voiture
  • Contrôler en regardant dans les rétroviseurs du véhicule
  • Regarder au niveau de l’angle mort.

En plus de ces contrôles courants, le conducteur devra également effectuer des contrôles visuels spécifiques.

Ceux-ci doivent être accomplis avant certaines actions et certains mouvements.

La réalisation de ces différents contrôles visuels permet de garantir le bon déroulement de certaines manœuvres.

Avant de rejoindre la circulation

Lorsque le conducteur veut sortir du stationnement en vue de s’introduire dans la circulation, celui-ci doit s’assurer que son action ne gêne aucunement les autres conducteurs.

Pour ce faire, il faudra regarder dans les rétroviseurs, dans l’ange mort et dans le pare-brise.

Et le but est de vérifier qu’il n’y a aucun obstacle autour du véhicule.

Avant d’effectuer un freinage

Pendant la circulation, le conducteur doit nécessairement regarder dans le rétroviseur avant et arrière avant un freinage.

Cela permet de s’assurer que la distanciation imposée est parfaitement respectée.

Durant une manœuvre, le pilote est tenu de collecter constamment des informations en réalisant des contrôles visuels autour sur les autres conducteurs qui circulent.

Le but est de ne pas constituer une gêne pour les autres conducteurs.

En cas d’intersection, que le conducteur soit prioritaire ou non, il doit réaliser des contrôles visuels.

Sur les vitres et le pare-brise en vue d’inspecter minutieusement les différentes voies de circulation.

Ainsi, il est en mesure d’anticiper l’engagement d’autres voitures dans l’intersection.

En faisant un contrôle visuel dans le rétroviseur intérieur, le conducteur peut observer le comportement des usagers situés derrière lui.

Le cas où un automobiliste décide de tourner, le conducteur devra vérifier dans le rétroviseur extérieur et dans l’angle mort afin d’observer son comportement.

Sur le cas d’un changement de file sur une route avec plusieurs voies, le conducteur est tenu de réaliser un contrôle visuel.

Dans le rétroviseur arrière, dans l’angle mort et dans le rétroviseur extérieur du côté où il envisage de s’introduire.

Les contrôles visuels en cas de rond-point

Ce n’est un secret pour personne, la circulation observée sur un rond-point est généralement dense et intense.

Le conducteur est donc tenu d’être concentré et réactant.

À ce titre, il devra réaliser des contrôles visuels à chaque niveau de son déplacement.

Lorsqu’il est proche du rond-point, le conducteur doit céder le passage à gauche et faire un contrôle visuel dans le rétroviseur intérieur.

Il faudra aussi apprécier la circulation des usagers qui viennent de la gauche afin de pouvoir s’y introduire.

Lorsqu’il sort du rond-point, le conducteur devra vérifier les angles morts du véhicule en cas de présence d’un usager.

Les rétroviseurs extérieurs lui permettront aussi de vérifier le mouvement des autres conducteurs.

Auto-école Marterey