La sécurité routière en progrès

La sécurité routière dans les pays civilisées et développés, presque chaque être humain entre en contact d’une manière ou d’une autre avec l’automobile.

Et très souvent en qualité de conducteur.

Malheureusement, l’automobile ne procure pas seulement des satisfactions ou des profits.

Mais est souvent aussi la source de soucis, de tracas et de souffrances.

On ne parviendra certes jamais à écarter complétement les dangers des transports en avion, en chemin de fer ou en bateau, dictés par la fatalité.

En matière d’automobile, il est bien évident que ce sont les conducteurs eux-mêmes qui se montrent essentiellement responsables du nombre excessif des accidents de la route.

La conduite d’une voiture

La conduite d’une voiture pourrait être beaucoup plus sûre sans que son utilité ou les plaisirs qu’elle dispense s’en trouvent réellement limités. sécurité routière

Des associations d’usagers, les pouvoirs publics, les compagnies d’assurance.

Les individues eux-mêmes, conscients de leur responsabilité pour la sécurité routière.

Ils ont depuis longtemps déjà entrepris de lutter contre la plaie des accidents de la circulation.

Cependant, les actions entamées ont généralement échoué.

Parce qu’elles ne visent pas l’objectif réel.

C’est-à-dire la technique du pilotage, mais dont dirigées contre les conséquences des erreurs de conduite.

Instruire un conducteur

On ne cherche pas à un instruire le conducteur de manière qu’il prenne ses virages avec le maximum de sécurité.

On s’efforce de supprimer ou au moins de limiter les suites fâcheuses d’une conduite déficiente.

Par des règlements des limitations de vitesse ou une signalisation approprié du moment.

Or si, par la suite d’inattention, de fatigue, de négligence ou de toute autre raison, le conducteur commet une erreur, l’accident parait presque inévitable.

En revanche, les conducteurs ayant bénéficié d’une bonne formation théorique et pratique n’ont pas besoin de ces moyens auxiliaires.

Auto-école Marterey