Les vélos électriques

Dans le cadre de la révision partielle de la loi sur la circulation routière, l’introduction du port obligatoire du casque pour les conducteurs de vélos électriques.

Avant la pandémie déjà, les vélos électriques se vendaient fort bien en Suisse.

La Covid-19 a par ailleurs accentué la vague du vélo.

Alors que, ces dernières années, les ventes ont connu une croissance moyenne de seulement 20%.

Il n’y a pas que les chiffres de vente qui sont en hausse, le nombre de e-bikes impliqués dans des accidents graves à également pris l’ascenseur.

La tendance de ces dernières années se poursuit constate l’Ofrou.

La cause la plus fréquente des accidents graves est la vitesse inappropriée.

En particulier auprès des conducteurs des vélos électriques.

Plus de sécurité en roulant avec les vélos électriques

Afin de renforcer la sécurité routière, le Conseil fédéral vise à étendre l’obligation du port du casque aux vélos électriques.

Et à introduire également cette obligation aux passagers des vélos électriques.

En outre, il est favorable à ce que les conducteurs de cyclomoteurs (les vélos électriques inclus) soient soumis aux règles générales relatives à la limitation de vitesse.

Ainsi qu’à l’obligation de rouler avec les feux allumés durant la journée.

Selon une étude, les accidents graves de vélos électriques survenus en 2018 auraient pu être évités grâce à ces mesures de sécurité.

Détecteur de trafic arrière pour les véhicules

Apparues dans une raltive confidentialité, les alertes de trafic transversal arrière procurent pourtant une aide alutaire.

Lors de parcage en marche arrière, le système détecte la présence d’obstacles ou l’approche de piétons.

La détection fonctionne aussi avec les vélos électriques et les autres usagers de la route.

Une alerte sonore est alors déclenchée, suivi immédiatement d’un énergique freinage automatique.

Cette technologie se démocratise rapidement.

On la retrouve sur un grand nombre de véhicules de plusieurs constructeurs automobiles.

Ce détecteur de trafic est un outil essentiel de nos jours pour éviter des accidents graves.

Qu’est-ce qu’une route pour les deux roues ?

Une route, c’est l’ensemble du champ destiné à la circulation routière et elle est constituée de plusieurs éléments.

Il s’agit entre autres de l’accotement, les voies et la chaussée.

L’accotement, c’est la partie située de part et d’autre des étendues réservées à la circulation.

Elle ne présente pas de traces d’asphalte et le conducteur peut s’y stationner en respectant toutefois les signalisations.

Les voies quant à elles représentent les espaces sur lesquels les véhicules peuvent rouler.

La route peut être réservée à la circulation d’une catégorie de véhicule donnée.

Par exemple, le passage pour les bus peut différer de celui pour les vélos.

En ce qui concerne la chaussée, elle est constituée d’une ou de nombreuses voies peintes d’asphalte destinées à la circulation des voitures.

Auto-école Marterey