Les enfants sur le chemin de l’école

Le chemin de l’école est un sujet fondamental.

La plupart du temps, l’enfant a envie de le parcourir seul ou avec ses camarades.

En effet, c’est le moment idéal pour papoter, rire, observer la nature et discuter de l’école.

Le chemin de l’école revêt donc une importance particulière pour l’enfant.

Cependant, le trajet est truffé de dangers.

Il est donc préférable d’opter pour le chemin le plus sůr et non le plus court.

Si vous avez préparé votre enfant en vous exerçant avec lui, il sera capable de le parcourir de manière autonome et sûre.

ll connait les dangers et les principaux signaux de signalisation.

autrement dit, qu’il ne doit pas simplement s’élancer sur la chaussée pour traverser.

Il doit également apprendre à utiliser les transports en commun et les engins assimilés à des véhicules.

Comme par exemple, la trottinette ou le vélo.

Les premiers temps, accompagnez votre enfant à l’école en l’observant.

Afin de savoir s’il est capable de faire le trajet de manière autonome.

Dès ce moment-là, vous pourrez le laisser partir seul.

Les accidents de la route sur le chemin de l’école

Les accidents de la circulation routière représentent la cause de mortalité la plus fréquente chez les enfants.

Ces derniers n’apprennent que progressivement à reconnaître à temps une situation dangereuse.

Jusqu’à l’âge de 5 ou 6 ans, ils ne perçoivent le danger qu’au moment où ils sont directement confrontés.

A ce stade, l’accident est pratiquement inévitable.

Tant physiquement que psychologiquement, un enfant de 6 ans n’est pas encore capable de se comporter correctement en toute situation.

En comparaison avec un adulte, il est plus difficile pour un enfant de cet âge d’identifier rapidement et correctement une situation.

lls ont aussi de la peine à évaluer les vitesses et à distinguer un véhicule lointain.

Comment bien faire sur le chemin de l’école

Ne laissez jamais votre enfant seul dans la circulation routière avant d’être sûr qu’il est capable de maîtriser la situation.

Faites-lui des exercices dans des conditions de trafic complexes, près de où il vit.

Votre enfant se déplace-t-il en roller, skate ou trotinette ?

Dans ce cas, veillez à ce qu’il porte un casque, des coudières, des protèges-poignets et des genouillières.

Expliquez-lui que les engins assimilés à des véhicules sont interdits sur les routes principales.

En raison de son développement, votre enfant n’est pas encore prêt à rouler en vélo de manière autonome.

Exercez avec lui les déplacements à vélo.

Dans un premier temps sur des routes secondaires peu fréquentées.

Lorsqu’il parviendra à rouler de manière sûre, vous l’emmener sur les routes principales.

N’oubliez jamais de porter le casque.

Un élément essentiel de la vie de l’écolier

Le chemin de l’école est un élément essentiel de la vie de l’écolier.

Il lui permet de faire des découvertes et de régler des conflits.

Dans la mesure du possible, les parents devraient donc permettre à leurs enfants d’y aller seuls.

Si vous amenez votre enfant en voiture à l’école, au club de sport, veuillez respecter quelques règles importantes.

Le nombre de personnes transportées ne doit pas excéder celui des places autorisées.

Les enfants jusqu’à 12 ans ou d’une taille inférieur à 150 cm, doivent être protégés par un dispositif de retenue pour enfants.

Utilisez si possible les places de parking de l’école.

Ne vous arrêtez pas sur la chaussée devant l’école pour faire descendre votre enfant.

Avant de repartir, contrôlez qu’il n’y ait pas d’enfants devant ou derrière votre véhicule.

Auto-école Marterey