La condition de route

Il arrive toujours que le temps, l’heure de la journée ou la saison jouent un mauvais tour au conducteur selon la condition de route.

Si des accidents se produisent sous ces influences, ce n’est pas parce que le chauffeur, en pareil cas, doit faire preuve d’aptitudes particulièrement élevées en matière de conduite.

En effet sur la route, nombre de conducteurs ne s’attendent pas aux complications qui peuvent se produire aux heures critiques de la journée (de 16h à 19h).

Ou en cas de pluie soudaine, de neige verglacée, il suffit alors de peu de choses.

Même un obstacle minime, en cas d’adhérence au sol ou de visibilité un peu réduites et voilà déjà les avis (des conducteurs) qui diffèrent sur la question.

Quelques exemples sur la condition de route

  • Les intempéries rendent la condition de circulation difficile, il faut adapter sa vitesse
  • La neige verglacée peut transformer la route en une dangereuse patinoire
  • Dans une condition de brouillard, les distances sont sous-estimées, il est donc important de voir et d’être vu à temps
  • Les feuilles mortes peuvent affecter défavorablement la tenue de route et la distance de freinage
  • A grande vitesse, les routes mouillées sont traîtresse. En cas d’aquaplaning, le véhicule peut sortir dangereusement de la route
  • De nuit, le risque d’être impliqué dans un accident est deux fois plus élevé que de jour

Auto-école Marterey