Apprenez à monter sur le trottoir

Monter sur le trottoir n’est pas chose facile avec un véhicule.

La chaussée aux véhicules, le trottoir aux piétons, qui d’ailleurs, le dédaignent trop souvent.

Ce territiore sacré, il nous faut parfois en franchir la bordure de grès.

Pour sortir d’un encombrement, accéder à un terre-plein ou tout simplement rentrer au garage.

Dans une rue étroite, nous plaçons quelquefois notre voiture à cheval.

Mi-trottoir, mi-chaussée, bien que la police n’admette pas d’éviter une collision en escaladant vivement le trottoir.

Pourvu qu’aucun passant ne s’y trouve.

Le néophyte et le timoré esquivent ces éventaulités jusqu’au jour où, contraints par les circonstances, ils exécutent la manoeuvre au grand dam de leur matériel.

Il vaut mieux que vous sachiez tout de suite ce qu’il en est.

Qu’il s’agisse de monter sur le trottoir ou en descendre, n’abordez jamais de front un trottoir.

En présentant simultanément les deux roues avant ou arrière à l’obstacle.

Vous provoqueriez un violent choc nuisible aux organes de la direction.

De plus à petite allure, votre moteur peinerait pour hisser deux roues à la fois.

Lors de la descente, vos freins auraient bien du mal é retenir le bâtiment.

Monter sur le trottoir sous un angle obtus

N’essayer pas non plus de grimper, votre voiture se trouvant presque parallèle au trottoir.

Les roues recevraient un choc de flanc, très pernicieux, surtout pour celles de l’avant.

Les pneus se frotteraient durement à l’obstacle, sans peut-être parvenir à s’y hisser.

Attaquez le trottoir sous un angle obtus, la direction non braquée, c’est-à-dire les roues parallèles au chassis.

Les pneus mordront franchement et les organes de la direction ne souffiront pas, il vous faudra prendre pour réaliser l’angle voulu.

Si la place manque, braquez et les roues avant seuls formeront avec la bordure du trottoir l’angle recherché.

N’opérez pas sur la lancée de la voiture, mais en accélérant franchement pour grimper.

Notez que les roues avant demandent beaucoup plus de ménagements que celles de l’arrière.

Un peu de gaz suffit pour se hisser sur le trottoir

Lorque vous aurez suffisamment de métier, vous prendrez plaisir à exécuter le même exercice.

Monter sur le trottoir, une seule roue à la fois à la lenteur d’une tortue.

A demi embrayé, vous donnerez un tout petit peu plus de gaz à l’instant de hisser chaque roue sur l’obstacle.

Et en même temps embrayerez un rien de plus.

Lors de la descente, vous jouerez si bien du frein que la secousse sera à peine sensible.

La main de fer dans le gant de velours, c’est l’image qu’on évoque au cours de ce travail de haute école.

Vous devez le réussir impeccablement; Ce talent aquis, n’en abusez pas, car un effort trop fréquent fatigue le mécanisme.

L’escalade d’un trottoir peut vous sembler un exercice d’importance secondaire.

Pourtant, il n’y a rien de tel, surtout en l’exécutant avec une extrême lenteur.

Pour vous apprendre à dominer votre voiture et vos nerfs, ces longues explications poursuivent d’ailleurs un second but.

Vous montrer comment, un conducteur peut malmener sa mécanique, certaines manoeuvres peuvent s’effectuer dans des styles très différents.

D’autres, comme monter sur le trottoir s’opèrent correctement d’une seule façon et pas d’une autre.

Auto-école Marterey