Les comportements dangereux sur la route

Les comportements dangereux sur la route comprennent plusieurs comportements liés au non-respect des lois sur la route.

Notamment la vitesse, la consommation de drogues, l’envoi de messages ou les appels téléphoniques.

Plus de détails sur ces mauvais comportements ici !

La vitesse est dangeureux sur la route

En fait, certains jeunes conduisent plus vite que les gens ordinaires.

D’autres facteurs de risque ont menacé des vies, et ils vont augmenter.

Ils prennent moins de précautions et manquent d’expérience.

Ce qui augmente leur vulnérabilité.

Cependant, ils sont pleins de confiance en leurs capacités !

Cela augmente encore le risque car leur évaluation du risque est subjective.

Enfin, le dernier facteur aggravant est qu’ils possèdent le plus souvent une voiture en bon état, les accidents sont plus meurtriers.

Mais son compagnon doit être présent ou voir ces flambées, car sinon ces actions ne se produiront pas.

La vitesse est un stéréotype de la performance de sublimation.

Egalement la vitesse est aussi la recherche du vertige, du contrôle et de la force.

Les adolescents l’ont découvert en passant devant d’autres voitures.

L’alcool

Sous l’influence de l’alcool, les conducteurs ont :

– sa vigilance a décliné

– la perception des routes et des obstacles est mauvaise en raison des changements de vision.

Rétrécissement du champ de vision, changements de perception de la distance, temps de réponse visuelle plus long.

D’où la nécessité d’un freinage d’urgence.

Changements de vision nocturne et de réponse à l’éblouissement.

– la coordination gestuelle est médiocre et donc moins automatisée.

– surestimation de soi : “Mais ne t’inquiète pas, je connais très bien cette route !”

Oh, mais conduire après quelques gorgées d’alcool serait mieux !

Conduire sous l’influence de l’alcool multiplie par 5 le risque d’accident.

Pour les jeunes, moins de 21 ans, ce risque est multiplié par 27 (Peck et al., 2008) !

En effet, l’inexpérience de ces jeunes conducteurs peut conduire à de nouvelles erreurs.

Les comportement avec le cannabis

La loi du 3 février 2003 interdit de conduire après consommation du cannabis car le cannabis interfère avec la conduite :

– affecter le cerveau

– ralentir les réflexes

– trouble de coordination des gestes

– difficile de maintenir sa propre ligne

Le risque d’accident mortel est donc doublé.

Même quelques heures après la consommation, le cannabis est toujours dangereux au volant.

Polyconsommation

Si du cannabis lié à l’alcool est consommé, ce risque augmentera considérablement.

En cas d’accident, la peine sera augmentée, car cela est synonyme de circonstances aggravantes.

Parmi les conducteurs testés positifs aux drogues (substances illégales), près de 9/10 étaient de la marijuana, 1/10 des opioïdes et 1/17 des amphétamines.

Et 1/40ème de cocaïne.

L’imprudence sur la route

Regardez le téléphone ou même passez un appel.

Ne pas porter de ceinture de sécurité, ne portez pas de casque sur une moto ou un scooter.

Allumez les lumières, accrochez-le à une voiture (ou autre) en faisant du vélo ou du skateboard.

Il existe de nombreux comportements dangereux sur la route.

Comme indiqué en introduction, la dérogation au code de la route peut être un moyen de déroger aux règles de l’entreprise et donc de se défendre.

Éviter de mal vous comporter sur la route, c’est éviter de mourir trop tôt.

Bonne route !

Auto-école Marterey