La mobilité électrique avec sa faible autonomie

La mobilité électrique c’est l’angoisse de l’autonomie.

Aujourd’hui encore l’argument le plus fréquemment avancé en cas de réticence.

Vis-à-vis de la mobilité électrique.

Mais plus l’autonomie des véhicules électriques augmente moins il y a de raisons de craindre de rester bloqué.

En raison d’une batterie vide.

Avec une recharge complète, ces véhicules les plus courants peuvent parcourir 120 à 600 kilomètres.

L’autonomie effective dépend bien sûr toujours du style de conduite.

D’autre part des conditions météorologiques, de la température extérieure et de l’âge de la batterie.

Pour les trajets du quotidien, les voitures électriques sont depuis longtemps devenues une réalité.

En revanche, pour les automobilistes faisant très régulièrement de longs trajets, un moteur diesel ou essence récent, assurera encore mieux la tâche.

Surtout si l’on ne dispose pas de possibilité recharge à la maison ou sur le lieu de travail.

La mobilité électrique est sa procédure de recharge lente

Le temps de recharge d’un véhicule électrique dépend de trois facteurs.

La capacité de la batterie, la technologie de recharge et la puissance de la connexion électrique.

En outre, la durée varie entre une recharge complète et une recharge a 87%.

Les derniers pourcentages sont en effet relativement longs.

Il faut plus de temps pour recharger une voiture électrique à domicile qu’avec une borne de recharge rapide.

Mais encore, dans une station-service ou sur une aire d’autoroute.

Or à domicile on a également plus de temps.

Et l’on n’est pas obligé d’attendre que la batterie soit à nouveau pleine.

En particulier lorsque la voiture est branchée au réseau électrique pendant la nuit.

La puissance de recharge varie entre 3,7 et 350 kW.

Ce qui correspond a une attente allant de quelques minutes a plusieurs heures.

En principe le temps de recharge d’une voiture électrique peut être calculé de façon simple.

La formule est capacité de la batterie (KWh)/puissance de recharge (kW) = temps de recharge (h).

Peu de stations de recharge électrique

A l’heure actuelle, la Suisse possêde déjà un réseau de stations de recharge bien développé.

Et même à l’échelle internationale elle s’en sort très bien.

Environ 2500 stations de recharge publiques sont disponibles.

Celles-ci sont réparties sur l’ensemble du pays.

L’expansion du réseau est basée sur des investissements publics mais aussi sur le secteur privé.

Ce sont avant tout les entreprises d’électricité, les commerces de détail, les établissements gastronomiques qui disposent de stations de recharge.

En outre, dans le cadre d’un projet pilote, les lampadaires de la zone bleue de Berne vont être transformés en stations de recharge.

Un projet pilote avec l’infrastructure de recharge est également en cours à Bale dans la zone bleue.

Même les personnes ne disposant pas de possibilité de recharge à domicile auront à l’avenir la possibilite de recharger devant leur porte.

Pour les longs trajets à l’etranger, pendant les vacances, une petite planification est nécessaire.

Pour arriver à destination en toute sérénité.

Risque d’incendie avec la voiture électrique

Il ne peut jamais être entièrement exclu qu’une voiture prenne feu lors d’un accident.

Ou en raison d’un dysfonctionnement indépendamment du type de propulsion.

Il n’existe toutefois aucune preuve que les voitures électriques ont plus tendance à prendre feu.

Comparer aux voitures équipees d’un moteur a combustion.

De plus toutes les voitures immatriculées doivent répondre aux exigences légales en matière de sécurité.

Cela vaut pour tous les véhicules qu’ils soient équipés de moteurs essence ou diesel.

Dans le cas des voitures électriques, les composants électriques doivent présenter une sécurité intrinsèque.

De façon à ce que le flux électrique de la batterie soit interrompu en cas de dysfonctionnement.

Lors d’un cas d’accident, la batterie est instantanément et automatiquement isolée des autres composants.

Et câbles haute tension afin que ceux-ci ne soient plus sous tension.

Si le feu prend, les pompiers doivent respecter de plus grandes distances de sécurité et ont besoin de plus d’eau d’extinction.

En résumé, une voiture électrique est cependant aussi sûre qu’une autre voiture.

Auto-école Marterey