Comment réagir en cas de panne sur l’autoroute ?

Une panne de voiture peut subvenir à tout moment.

Une crevaison, une panne technique ou une panne d’essence.

Se sont des pannes parmi tant d’autres qui subviennent sur les autoroutes.

Pour votre propre sécurité mais aussi celle des autres usagers, il est important d’avoir les bons réflexes.

Une fois que vous êtes confrontés à une telle situation.

Que faut-il faire en cas de panne sur l’autoroute ?

Trouver un emplacement vous garantissant une sécurité optimale

Il n’est pas facile de trouver un emplacement adéquat pour mieux se garer.

En effet, les espaces garantissant un maximum de sécurité ne sont pas habituels sur les autoroutes.

Dès lors que vous remarquez un dysfonctionnement de votre véhicule ou une crevaison.

Il est recommandé de continuer la route afin de trouver un emplacement qui offre une meilleure sécurité.

Sur une autoroute, il faut essayer d’atteindre la prochaine sortie, de sortir du tunnel ou de stabiliser la voiture sur la bande de stop d’urgence.

Par la suite, il faut quitter l’intérieur du véhicule et se réfugier à l’arrière d’un élément de sécurité comme la glissière, le muret, etc.

Assurer votre sécurité mais aussi celle des autres usagers

Quand votre voiture est stabilisée, il faut nécessairement signaler son emplacement aux autres usagers.

Pour ce faire, vous devez enclencher les feux intermittents avertisseurs tel que le warning et les feux de détresse.

S’il s’agit d’une panne dans la nuit, il faut maintenir l’éclairage toujours fonctionnel.

Par la suite, il faut installer le signal de panne à l’arrière de votre véhicule.

Le signal doit être placé au bord de la chaussé et à 50 mètres de l’emplacement du véhicule.

Sur une autoroute, le signal est installé sur le côté droit de la bande d’arrêt d’urgence et à une distance d’au moins 100 mètres du véhicule.

De même, il faut utiliser les balises noires et blanches.

Qui vous serviront de repères et situées à une distance de 50 mètres entre elles.

Pour finir, il est conseillé d’avoir à sa disposition un gilet de sécurité jaune ou orange et le porter si besoin se fait sentir.

Appeler les secours

Si vous n’êtes pas en mesure de résoudre la panne ou que votre voiture représente un risque pour la circulation, il est impératif que vous fassiez appel aux secours routiers.

Il faut donc donner les informations nécessaires à l’interlocuteur.

En l’occurrence votre position géographique, la marque de la voiture et le type de panne.

Sur l’autoroute, vous pouvez vous servir du téléphone de secours afin que l’opérateur trafic vous retrouve facilement.

Pour retrouver la borne SOS à proximité vous pouvez suivre la plaque de signalisation.

Remorquer le véhicule

Selon l’ampleur de la panne, il est susceptible de remorquer le véhicule.

Pour se faire, il faut se munir d’une barre de remorquage ou d’une corde marquante à son milieu.

La vitesse maximale exigée lors du remorquage est de 40 km/h.

En outre, à l’arrière du véhicule en panne, on doit observer un signal de panne.

Sur une autoroute, il faut garder la même allure et le remorquage se fera sur la voie droite jusqu’à atteindre la prochaine sortie.

Il faut garder allumer les feux intermittents avertisseurs jusqu’à la prochaine sortie seulement.

Auto-école Marterey