Cyclistes trop souvent malmenés au giratoire

Les ronds-points recèlent de nombreux dangers pour les adeptes de deux roues.

Impliqués dans près d’un tiers des accidents à ce type d’endroits.

Ces derniers sont pourtant rarement responsables.

Car en observant l’écoulement du trafic dans un giratoire à forte circulation, on constate un grand nombre d’imprudences.

Bien que la loi prescrive d’indiquer son intention de quitter le giratoire en actionnant le clignotant.

On ne compte plus les voitures s’engageant dans une sortie sans le moindre signe avertisseur.

Et que dire de l’attitude consistant à donner un coup d’accélérateur avant le giratoire afin de ne pas être ralenti par les autres véhicules.

La loi stipule pourtant explicitement de modérer sa vitesse à l’approche d’un giratoire.

Aussi d’accorder la priorité à tout véhicule qui, sur sa gauche, survient dans le giratoire.

Priorité parfois bafouée pour les cyclistes

Quand ils offrent une mauvaise visibilité, les giratoires se révèlent d’autant plus dangereux pour les cyclistes.

Selon les études, environ 90% des accidents survenus à ce type de carrefour tiennent au fait que le conducteur de la voiture n’a pas vu le cycliste.

La plupart des accidents résultent du non-respect de la priorité.

En second lieu, d’un dépassement au terme duquel le véhicule coupe la trajectoire du deux roues.

Il va sans dire que les cyclistes sont très vulnérables.

A défaut de zone déformable, ils subissent l’intégralité de l’impact.

Se maintenir au milieu du giratoire

Alors comment se comporter en tant que cycliste dans un giratoire ?

Est-on tenu de se maintenir à droite, comme c’est usuellement le cas dans le trafic ?

Cela impliquerait d’entrer dans le giratoire tout à droite et de garder cette position jusqu’au moment de sortir.

A cet égard, il est important de préciser que depuis quelques années, les cyclistes peuvent déroger à l’obligation de tenir leur droite.

Avant l’entrée dans le rond-point, ils sont autorisés à s’approcher du centre de la chaussée et à traverser ainsi le giratoire.

Les situations de conflits peuvent être évitées

Etant mieux perçus par les automobilistes, ils bénéficient d’une sécurité accrue.

De la sorte, il est plus facile d’éviter les situations de conflit avec les usagers motorisés.

Lesquels dépassent et ensuite quittent le giratoire à courte distance devant un vélo.

Mais attention, en s’approchant du centre de la chaussée, il importe de se montrer très prudent.

Même pour les cyclistes expérimentés.

Car les voitures arrivent alors trop vite vers le giratoire.

Se positionner subitement au centre de la route à l’approche d’un rond-point sans prendre garde au trafic, emeure risqué.

D’autre part, il va de soi que les automobilistes doivent aussi manifester une prudence accrue vis-à-vis des cyclistes et modérer leur allure.

Auto-école Marterey