Une voiture qui fume : pourquoi et que faire ? 

Une voiture qui fume en circulation comme à l’arrêt.

Il vous est à coup sûr déjà arrivé de constater que votre voiture fume.

Mais en réalité cet incident part généralement de rien.

Et les solutions pour les pallier ne manquent pas.

Lisez cet article et vous finirez à jamais avec cette corvée.

Une voiture qui fume : Les causes !

Les causes de la fumée d’une voiture sont multiformes.

L’on détermine la véritable cause que si la couleur de ladite fumée est bien identifiée.

En effet, la fumée qui sort d’une voiture peut être d’une couleur blanche, bleue ou noire.

Premièrement la fumée blanche

Lorsque se dégage en continu de la fumée blanche, il s’agit en général d’une fuite du liquide de refroidissement.

Et cette fuite peut provenir soit du joint de culasse qui n’assure plus l’étanchéité.

Également d’une paroi de cylindre abîmée ou d’une tête endommagée.

Notez que cette fumée n’a cependant rien à voir avec celle qui se dégage au démarrage de la voiture.

Puis la fumée bleue

La plupart du temps, la fumée bleue traduit une combustion partielle du carburant.

Celle-ci se trouvant dans les chambres de combustion du moteur ou une surconsommation d’huile.

De même, elle peut provenir du dysfonctionnement des injecteurs et du système d’allumage (bougies, etc.).

Mais encore la fumée noire

Il s’agit généralement ici de la mauvaise combustion d’un carburant brut.

En d’autres termes elle est concrètement due à un mauvais réglage du carburateur.

Par ailleurs, ladite fumée peut provenir d’un filtre à air obstrué.

En un mot, elle témoigne généralement du dysfonctionnement du moteur.

Que faire maintenant dans chacun de ces cas où la fumée est là ?

Les solutions idoines pour une voiture qui fume

Il est commun comme solution à ces cas, le contrôle et l’entretien réguliers.

Pour les fumées blanches le joint de culasse, les bougies d’échappement, les injecteurs.

Aussi les pièces d’échappement ainsi que du moteur doivent être les parties à bien contrôler de manière régulière.

Il ne faut non plus oublier de jeter régulièrement un coup d’œil sur le liquide de refroidissement.

Pour les fumées bleues, des problèmes graves que peuvent engendrer par des pièces.

D’ailleure il est important de procéder à leur contrôle périodique.

Il s’agit précisément du filtre à air, du collecteur d’admission, du compresseur et du turbocompresseur.

Pour les fumées noires tous les ans ou tous 20 000 kilomètres, le filtre à air doit être changé.

Or il ne faut non plus oublier l’entretien permanent des injecteurs sur la durée de vie de votre voiture.

Lorsque le kilométrage sur votre voiture diminue, le régulateur de pression d’essence se détériore ainsi déjà.

Ce qu’il faut retenir

La fumée que peut dégager une voiture qui fume peut être blanche, bleue ou noire.

Dans l’un ou l’autre de ces cas, le réflexe doit être de faire consulter sa voiture par un professionnel.

Afin de limiter le plus tôt de plus grands dégâts.

Mais pour éviter tout problème, le mieux est de soumettre son automobile à un contrôle et un entretien régulier.

Auto-école Marterey