Mon automobile

Un mot un peu simple pour désigner une telle merveille d’ingéniosité. mon automobile

Aussi peu significatif d’ailleurs que “voiture” ou “véhicule”.

Il nous faut d’abord, bien que nous nous occupions de conduite et non de technique, considérer cet objet à trois ou quatres roues équipe d’un moteur essence ou diesel.

Pourvu de sièges et d’une direction qui l’affranchit de la tutelle des rails.

Plutôt enfin bien habillé d’une caisse plus ou moins élégante en tôle, percée de fenêtres.

S’il est nécessaire de nous occuper de notre véhicule, c’est que, pour étudier comme nous le désirions une conduite plus élaborée.

Il importe que l’automobile soit adaptée à celui qui la pilote. mon automobile

C’est-à-dire que son caractère répondent aux aptitudes du conducteur.

On voit fréquemment des automobilistes qui se font transporter sans plaisir par leur voiture.

Parce que lorsqu’ils l’ont achetée, ils se sont laissé éblouir par un détail quelconque sans se rendre compte alors, qu’ils ne seraient jamais capables ensuite de la maîtriser !

 

Lors de l’achat d’une voiture, un principe s’adapte à tous les cas

Celle qu’on choisit doit toujours être d’un niveau inférieur ou supérieur à celui qui la conduit.

L’automobiliste doit toujours rester le maître de son véhicule.

Si il jette son dévolu sur une auto dont la puissance, la vitesse ou la tenue de route outrepassent ses capacités de conduire.

Il sera tôt ou tard confronté à des difficultés qui peuvent lui être fatales.

Nous conseillons donc vivement de ne pas traiter à la légère l’acquisition d’une voiture.

Mais de juger d’abord la situation avec sang-froid et de demander à une connaissance ou un ami expérimenté en la matière.

De dire si il estime qu’on possède les qualités permettant de piloter correctement et sans danger.

 

Quelle est la formule à retenir ?

Ne jamais acheter une automobile dont on n’est pas certain qu’on pourra très rapidement la conduire en toute sécurité.

Auto-école Marterey