Le maître auto-école

Trop souvent, le maître auto-école, parce qu’il a dû lui même faire des efforts pour apprendre avant d’enseigner.

Il se considère alors comme celui qui détient une science absolue, fixée, indiscutable, qu’il accepte de communiquer à l’élève.

Le rôle de celui qui enseigne n’est pas de distribuer la science.

Mais son rôle est de le mettre à la portée de l’élève pour que celui-ci l’acquière sans trop de peine.

Pour exprimer cela, on dit qu’il faut éviter deux défauts.

Le premier est “trop centrer l’enseignement” sur le maître et le deuxièmement et “trop centrer sur le programme”.

L’enseignement doit être centré sur la relation entre l’élève et le programme qui doit être appris.

Le travail du pédagogue consiste à aider l’élève à résoudre les problèmes qui se posent à lui.

Et qui l’obligent à se transformer pour acquérir de nouvelles capacités.

Voir autrement les choses

Au cours de l’apprentissage, l’élève devient capable de voir autrement les choses.

Ainsi de découvrir des indices, de reconnaître des significations qui lui permettent d’anticiper, de prévoir et d’ajuster ses gestes.

Ces gestes, eux aussi, se transforment à l’entraînement.

Ils deviennent plus souples, plus rapides et surtout moins fatigants.

Des habitudes se forment, les attitudes, les opinions apparaissent ou évoluent au cours de la formation.

L’étude des comportements

L’étude des comportements au cours de l’apprentissage montre par quels mécanismes s’établissent ces liaisons.

Alors le conditionnement associe certaines stimulations à certaines réactions.

Par des essais suivis de réussites ou d’échecs, les gestes inutiles sont progressivement éliminés.

A savoir que l’apprentissage doit respecter un rythme ni trop rapide ni trop lent.

Également, l’intervalle de temps entre les exercices ne soit être ni trop long, ni trop court.

Les courbes d’apprentissage font souvent apparaître les difficultés particulièrement importantes qui existent au début de la formation.

Les motivations et les exercices

Presque aucun véritable apprentissage n’est possible sans motivation.

Si l’élève n’est pas motivé, il s’agit d’un dressage, donc enseigner c’est aussi susciter et développer les motivations.

En même temps qu’il apprend à agir, l’élève apprend des nouveaux mots.

Il s’exerce et il écoute les explications qu’on lui donne, il pose des questions et obtient des réponses.

Des interactions se produisent entre les exercices et les explications.

Les explications et les exercices renforcent mutuellement leurs efforts.

Auto-école Marterey