Des explications concrètes

Même dans la manière de donner des explications concrètes à ses élèves, le moniteur s’efforcera de rester proche du concret.

Pour cela, chaque comportement de la conduite doit être expliqué en montrant les conséquences réels.

Ainsi on pourrait avoir les erreurs, en montrant pourquoi le comportement enseigné est préférable.

Les exigences du code de la route

Il importe que l’élève comprenne que son comportement au volant doit être conforme aux exigences concrètes de la sécurité.

Plutôt qu’aux exigences abstraites des textes du code de la route.

Est-ce qu’on ralentit avant une intersection pour diminuer le risque d’une collision ou parce que c’est écrit dans le code ?

Etait-il déjà dangereux de rouler avec des pneus lisses avant que cela soit interdit ?

Dès lors, faire comprendre concrètement à un élève l’utilité ou le danger d’un comportement, c’est l’amener à prendre ses responsabilités.

Parce qu’on lui enseigne, en même temps, pourquoi et comment les prendre, dans son propre intérêt.

L’élève est plus sensible à des faits qu’il peut constater lui-même qu’à l’énoncer d’une liste d’obligations et d’interdictions.

Une obligation ou une interdiction reste une abstraction, si on n’en montre pas le bien fondé, si on ne prouve pas qu’elle répond à des nécessités réelles.

Une prescription abstraite reste facilement contestable et ce n’est que des mots.

De plus, sa signification est oubliée, souvent, dès que l’examen a été réussi.

Existence d’un code de la route

L’existence du code de la route n’a pas favorisé le développement d’un enseignement concret de la conduite.

Les enseignants qui forment des apprentis tourneurs ou ajusteurs, par exemple, ne rencontrent pas cette difficulté.

Simplement puisqu’il n’existe pas de code des métiers de la métallurgie.

Les moniteurs de la conduite ont longtemps cru que former un conducteur consistait à lui faire apprendre, d’une part, les gestes nécessaires pour manipuler le véhicule.

Et d’autre part, des articles extraits du code de la route.

On pensait que le conducteur se souviendrait des textes et qu’il leur obéirait parce qu’il faut obéir aux lois et aux règlements.

Des explications concrètes dans la tête

En réalité, devenir capable de conduire de façon sûr, c’est bien autre chose.

C’est avoir acquis les habilités nécessaires pour respecter le contenu des règlements et pour éviter des risques.

C’est aussi avoir compris, concrètement, ce que signifient les règlements et pourquoi il est nécessaire de les respecter.

Même si on en ignore le texte exact, il faut savoir le code de la route sur le bout des doigts.

Des explications sur les incivilités contre l’environnement

Même si ce n’est pas ce qui vous saute directement à l’œil, il faut savoir qu’il y a des incivilités qui sont commises contre l’environnement.

En effet lorsque les usagers de la route dégradent des panneaux de signalisation, des feux tricolores ou même des aires de repos, cela est considéré comme des incivilités.

Ces équipements sont présents pour remplir des rôles précis.

Et ce n’est pas parce qu’ils ont rempli déjà efficacement leur rôle que vous pouvez vous permettre de les détruire.

Mais ce n’est pas tout, car il y a aussi d’autres incivilités qui peuvent paraître totalement anodines.

En effet lorsque vous jetez des ordures sur la route, vous êtes déjà en train de commettre une incivilité.

Ce qui est encore plus dangereux, c’est lorsque vous jetez des objets métalliques sur la route.

Il faut savoir que cela peut abîmer le véhicule des autres visages et au pire créer des accidents.

Lorsque vous vous permettez de jeter des mégots de cigarettes sur la route, vous pouvez même créer des incendies.

Les incivilités sont punissables par la loi.

Alors, prenez la peine de bien vous comporter au volant.

Auto-école Marterey