Comment utiliser son klaxon ?

Dans un premier temps, il faut savoir qu’un usage inadapté du klaxon peut conduire à un retrait de permis.

Parce que agacé par le comportement d’un autre automobiliste, il est parfois tentant d’actionner le klaxon en guise de rappel à l’ordre.

Pourtant, le klaxon ne doit pas être utilisé en toute circonstance.

Egalement, il est utile de rappeler l’usage que la loi a bien voulu lui donner.

Quel critère pour juger son utilisation ?

Le critère décisif pour juger de l’opportunité de son utilisation est celui de la sécurité de la circulation.

Il ne peut être utilisé que pour signaler ou prévenir un éventuel danger sur la route.

C’est pourquoi, chaque véhicule doit être équipé d’un klaxon dont l’intensité du son est réglementé.

Dès lors, il ne peut s’agir ni d’une sirène, ni d’un bruit strident ou fantaisiste.

De nuit, hormis les situations de danger, les avertisseurs optiques doivent être privilégiés.

A savoir que les signaux avertisseurs inutiles sont interdits.

Il ne doivent en aucun cas être utilisés pour appeler ou saluer un autre usager de la route.

Cependant, durant certaines manifestations sportives, une tolérance évidente soit de mise par les autorités.

Et du côté du Tribunal Fédéral ?

Selon le Tribunal Fédéral, le conducteur qui se trouve bloqué sur une voie par un un conducteur plus lent pourra-t-il lui adresser plusieurs signaux courts?

Mais tout est dans le bon sens de la mesure. Comment utiliser son klaxon

Il n’est donc pas question d’enclencher un torrent de coup de klaxon ou d’appels optiques.

Ceux-ci pouvant déstabiliser le conducteur.

Par conséquent, le conducteur se trouvant à l’avant doit être en mesure de rabattre sur la voie de droite en toute sécurité.

Faut-il s’attendre à un retrait de permis ?

La réponse est OUI.

Un usage inadapté ou disproportionné du klaxon peut conduire à un retrait de permis.

Son utilisation est dès lors loin d’être anodine.

De plus, sur le plan pénal, les signaux avertisseurs peuvent constituer des moyens de contrainte et ne doivent être utilisés qu’en dernier recours.

Le klaxon est obligatoire dans deux situations !

Tous d’abord, en présence d’enfants qui ne semblent pas prêter attention à la circulation routière.

Le conducteur doit s’assurer que le message a été compris par les enfants.

Mais également, l’obligation du klaxon à l’extérieur des localités juste avant un virage serré et dépourvu de visibilité.

Enfin, l’absence de klaxon est considérée comme une mise en danger grave des autres usagers.

C’est-à-dire, à défaut de klaxon, il est préférable de ne pas continuer sa route.

Auto-école Marterey