Auto Ecole Crissier

L’auto-école Marterey offre la possibilité aux jeunes conducteurs / conductrices d’un départ d’une leçon de pratique depuis le centre de Crissier.

Nous proposons des cours pratique d’une durée de 55 minutes dans les régions de Bussigny, La Sarraz, Dizy, Eclépens et Cossonay.

Quelles sont mes avantages ?

Votre moniteur vous conseillera et vous rendra compte à l’issue de chaque cours de votre progression.

Définition de l’habitude

Ces changements de gestes, inséparables de changements de la perception, constituent ce qu’on appelle des habitudes.

Donc, les habitudes sont des ensembles, des séquences de comportements qui ont acquis une certaine autonomie et une certaine rigidité.

C’est pour ainsi dire, un morceau de moi qui peut fonctionner sans moi.

Chacun de nous a ses habitudes qui contribuent à faire de lui ce qu’il est: ses capacités, ses façons d’agir et de réagir, en un mot sa personnalité.

Dans une large mesure, l’enseignement a pour but d’aider les élèves à prendre des habitudes utiles.

Qu’est-ce que la routine ?

Tant que ce chemin est celui qui nous mène à la réussite tout va bien.

Mais les réalités peuvent avoir changé et les voies habituelles ne mènent plus au succès.

Souvent, on continue pourtant à les suivre par inertie ou par crainte de l’inconnu.

Cela s’appelle le routine.

Apprendre c’est-à-dire changer, demande pour construire de nouvelles habitudes et ainsi détruire les anciennes.

L’auto-école mais pas n’importe où !

La voie publique n’est certainement pas le terrain d’exercice de l’automobiliste qui s’entraîne.

Mais les lignes qui suivent lui fourniront un grand nombre de règles, de procédés et d’indications qu’il pourra immédiatement traduire par des faits, sans exercices particuliers.

Si bien qu’ils deviendront applicables moyennant un dosage judicieux à la conduite.

En outre, des directives et des “trucs” des moniteurs d’auto-école sont aussi indiqués en vue d’accroître la sécurité.

Mais après entraînement approfondi seulement;  ce dernier, ne doit pourtant jamais être effectué au milieu de la circulation.

Mais sur des secteurs routiers surveillés, sur des chemins de campagne découverts et non fréquentés.

Ou bien, ce qui vaut mieux, sur des circuits, moyennant un droit d’entrée, tout automobiliste peut se livrer à un entraînement libre.

Les pseudo-pilotes sportifs qui, avec leurs voitures bariolées, n’ont jamais participé – et ne participeront jamais – à une compétition.

Qui jettent le discrédit sur le sport par leur manière irréfléchie de conduire, ces pilotes-là chercheront en vain des recettes pour forcer encore leur allure.

Auto-école Marterey